L’Argent Dette (de Paul Grignon) (Money as Debt (FR))

L’Argent Dette de Paul Grignon (Money as Debt FR) from Bankster

WIKIPEDIA

L’Argent Dette (Money as Debt) est un documentaire sous forme de dessin animé du canadien Paul Grignon diffusé gratuitement sur Internet. Il expose sa conception du crédit et de la création monétaire. Fin 2008, il connaît un succès de diffusion sur Internet.

Sommaire

//

Génèse

Le documentaire est le fruit d’un long processus de création mené par une petite équipe de bénévoles entourant Paul Grignon. Ce dernier précise que les animations ont été entièrement dessinées à la main et reprises sur un unique Apple G5 avec le soutien du médecin Edward Hamlyn de la British Association for Monetary Reform[1] et des membres de l’American Monetary Institute[2].

Le documentaire expose les thèses suivantes :

  • le métier de banquier est issu de celui d’orfèvres ayant tiré parti de leur activité de stockage de matières précieuses pour émettre des prêts avec les stocks confiés, en cachette des déposants ; la tricherie aurait perduré jusqu’à nos jours tout en se sophistiquant. Ce serait toujours un secret qu’on ne pourrait dévoiler sans risque ;
  • la dette est un moyen de création monétaire, basé le sur le principe des réserves fractionnaires ;
  • l’existence des intérêts nécessite un accroissement permanent du PIB ;
  • le caractère fini des ressources planétaires amène à remettre en cause ce principe dans l’optique d’un développement durable.

Les thèses du film sont illustrées par des citations comme celle du banquier allemand du XVIIIe siècle Mayer Amschel Rothschild : « Donnez moi le droit d’émettre et de contrôler l’argent d’une Nation, et alors peu m’importe qui fait ses lois. »[3].

Réception

Le film connait un succès certain sur internet[4]. Il a suscité de nombreuses réactions.

Arrêt sur images

Un numéro de l’émission Arrêt sur images[5] consacré au documentaire expose les critiques suivantes :

  • le film accrédite des thèses conspirationnistes ;
  • le contenu informatif est tendancieux ;
  • le succès de la vidéo est dû à ce qu’elle rassure le spectateur en validant certains préjugés : assimilation du banquier à un parasite et de l’intérêt au vol. L’économiste Alexandre Delaigue, l’un des participant de l’émission, explique dans un billet sur l’émission[6] que « les mécanismes monétaires sont présentés de façon incomplète, le fait que l’extinction d’une dette détruise de la monnaie n’est pas présenté ».

Le soupçon d’antisémitisme est également évoqué au cours de l’émission. Toujours selon Delaigue : « Cette accusation d’antisémitisme relève de l’erreur d’attribution : cette vidéo repose sur de nombreux instruments complotistes, et l’antisémitisme repose lui aussi sur une vision complotiste du monde – celle du complot juif. D’où la tentation de considérer toute perspective et imagerie complotiste comme antisémite, par analogie. ».

Mise à part la rétrospective historique contestée dès le début de l’émission par Alexandre Delaigue, les invités ne répondent que très partiellement aux questions de Daniel Schneidermann sur la véracité des thèses du film, comme :

  • faut-il une croissance exponentielle ?[7]
  • d’où viennent les intérêts ?[8]

Le site Bankster.tv a publié une réponse à l’émission Arrêt sur images au travers d’une vidéo[9].

Autres médias

Le journaliste Pascal Riché adopte sur le site Rue89 une position critique envers le documentaire[10] en prenant le contre-pied de « journaux comme Libération » et d’André Gunthert, chercheur de l’École des hautes études en sciences sociales qui indique incidemment sur son blog que la vidéo est une « remarquable et très pédagogique description du système financier »[11].

Réponse aux critiques formulées et L’argent Dette 2

Paul Grignon a répondu aux principales critiques formulées à l’encontre du documentaire dans une chronique illustrée complémentaire publiée en anglais sur son site[12].

Il a également produit un nouvel opus de l’argent dette : L’argent Dette 2, Promesses chimériques[13], ainsi qu’une version remaniée du premier documentaire[14].

Notes et références

  1. (en)monetaryreform.org
  2. (en)monetary.org
  3. (en) « Paul Grignon : Quotation Sources », « Permit me to issue and control the money of a nation, and I care not who makes its laws » (Mayer Amschel Rothschild).
  4. Pour la seule version française : 473 000 vues sur Vimeo en 7 mois, 251 543 vues au 21 avril 2009 (142 704 vues au 16 décembre 2008) sur dailymotion hors versions alternatives (Bankster).
  5. Lien vers l’émission Arrêt sur images
  6. « Retour sur arrêt sur images », 22 octobre 2008.
  7. « Faut-il une croissance exponentielle ? », minute 65.
  8. « D’où viennent les intérêts ? », minute 69.
  9. Bankster.tv solde les comptes avec les médias
  10. « « L’argent dette », vidéo-star du Net, a une sale petite odeur », Rue89, 13 octobre 2008.
  11. « Le krach du discours, la réponse de la vidéo »
  12. (en) « Disputed Information in Money as Debt », Paul Grimon réponse aux critiques.
  13. Vidéo sur Dailymotion
  14. Lien vers les deux vidéos

Liens externes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s