«La vie privée, un problème de vieux cons?», un livre sur la société de surveillance et ses remèdes

par Thierry Noisette

Le livre de Jean-Marc Manach, cofondateur des Big Brother Awards et journaliste spécialisé dans l’impact des technologies sur la société, les questions de surveillance, de libertés, de vie privée et de sécurité informatique, expose les ressorts de la société de surveillance, mais aussi comment se défendre, tout en combattant les peurs et les raccourcis.

Cofondateur des Big Brother Awards et spécialiste de l’impact des technologies sur la société (voir entre autres ses articles naguère dans feu Transfert et surtout son blog Bug Brother, sous-titré « Qui surveillera les surveillants? »), Jean-Marc Manach avait cosigné en 2008 «Big Brother Awards. Les surveillants surveillés» (éditions Zones – on peut le lire en ligne).
Il a récidivé cette année en signant, cette fois seul, «La vie privée, un problème de vieux cons?» (FYP Éditions). Le point d’interrogation du titre le dit d’entrée, ce livre refuse la dichotomie trop rapide entre «ceux qui montrent leurs fesses sur Facebook, et ceux qui les reluquent», ou entre la génération des parents et celle des transparents (jolie formule d’un éditorialiste canadien)La vie Privee, un problème de vieux cons? De Jean-Marc Manach

Envoyez cet article à un ami Votre e-mail e-mail du destinataire Votre message Envoyer

Le livre refuse les peurs recuites autour des TIC (ainsi l’assimilation «facile et démagogique» de Facebook au fichier Edvige), tout en rappellant que l’identité numérique est un processus, qu’il faut apprendre à maîtriser, et que la vie privée n’est pas «un droit fondamental parmi d’autres, elle est la condition nécessaire à l’exercice des autres droits et libertés fondamentaux» (Antoinette Rouvroy).
Comme le pointe Jean-Marc Manach, «les ‘vieux cons’, ce sont ceux qui ont peur de cette forme de libération et qui, tout en ayant peur de Facebook et de l’internet en général, se fichent en revanche d’être vidéosurveillés, dotés de puces RFID, ou de voir leurs fichiers interconnectés, puisqu’ils n’ont ‘rien à cacher’.» Un chapitre du livre s’adresse d’ailleurs à «ceux qui n’ont rien à cacher».

Société de surveillance 

Un autre chapitre, particulièrement nourri, «La société de surveillance est une réalité», porte sur les Edvige, Cristina, Stic, Judex, Hadopi et autres joies du fichage et du flicage, en France et ailleurs. Les plus angoissés se remettront (un peu) à la lecture d’un autre chapitre sur le contournement de la cybersurveillance, qui présente des «couteaux suisses de la vie privée».
Des outils bienvenus dans un monde où « on ne peut nullement faire confiance aux prestataires de services informatiques, ce que reconnaissait d’ailleurs, en décembre 2009, le P-DG de Google, Eric Schmidt, dans une déclaration qui a fait scandale: ‘Si vous souhaitez que personne ne soit au courant de certaines choses que vous faites, peut-être que vous ne devriez tout simplement pas les faire. »

Publicités

7 réflexions sur “«La vie privée, un problème de vieux cons?», un livre sur la société de surveillance et ses remèdes

  1. Hello everybody, it's Anthony from USA I like Languages and French studying. I work for a video game qa company. Life here in Japan is great!

  2. J'ai été impressionné par la façon dont vous avez exprimé votre opinion sur Blogger: Babylon Burning – Enregistrer un commentaire. Je ne peux pas croire que quelqu'un peut écrire une histoire incroyable , comme Thet propos de I Love Blogger: Babylon Burning – Enregistrer un commentaire.

  3. Je peux vraiment dire que je n'ai jamais lu autant d'informations utiles sur Blogger: Babylon Burning – Enregistrer un commentaire. Je tiens à exprimer ma gratitude au webmaster du babylon-burning.blogspot.com.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s