Le Dessous Des Cartes – De la démographie aux choix politiques

http://ddc.arte.tv



Direct Link ou Direct Link

Spontanément, la géopolitique renvoie aux territoires, aux ressources, aux représentations et aux rapports de force. Or, dans toute région du monde, les évolutions démographiques représentent un outil prospectif majeur. Ce paramètre trop souvent négligé par les politiques publiques, peut contribuer à déstabiliser les équilibres économiques, politiques et sociaux.

Lectures

La Voie – Pour l’avenir de l’humanité
Edgar Morin Fayard – Collection : Essais
Le vaisseau spatial Terre, continue à toute vitesse sa course dans un processus à trois visages : mondialisation, occidentalisation, développement.
Tout est désormais interdépendant, mais tout est en même temps séparé. L’unification techno-économique du globe s’accompagne de conflits ethniques, religieux, politiques, de convulsions économiques, de la dégradation de la biosphère, de la crise des civilisations traditionnelles mais aussi de la modernité.
Une multiplicité de crises sont ainsi enchevêtrées dans la grande crise de l’humanité, qui n’arrive pas à devenir l’humanité.
Où nous conduit la voie suivie ? Vers un progrès ininterrompu ?
Nous ne pouvons plus le croire. La mort de la pieuvre totalitaire a réveillé la pieuvre des fanatismes religieux et stimulé celle du capitalisme financier.
Elles enserrent de plus en plus le monde de leurs tentacules.
La diminution de la pauvreté se fait non seulement dans un accroissement de bien-être matériel, mais également dans un énorme accroissement de misère.
Allons-nous vers des catastrophes en chaîne ? C’est ce qui paraît probable si nous ne parvenons pas à changer de voie.
Edgar Morin pose ici les jalons d’une « Voie » salutaire qui pourrait se dessiner par la conjonction de myriades de voies réformatrices et nous conduire à une métamorphose plus étonnante encore que celle qui a engendré les sociétés historiques à partir des sociétés archaïques de chasseurs-cueilleurs.
Directeur de recherches émérite au CNRS, penseur transdisciplinaire et indiscipliné, l’auteur de La Voie est connu pour avoir conçu la « pensée complexe » dans son œuvre maîtresse, La Méthode. Il est docteur honoris causa de vingt-quatre universités à travers le monde.
Pour une fiche de lecture détaillée : http://dialoguesenhumanite.org/331-la-voie-edgar-morin
L’Atlas géodémographique commenté
Revue « Population et avenir » Hors-série Atlas – (n° 701 bis)
Au sommaire : Atlas géodémographique commenté de la France Atlas géodémographique commenté de l’Europe Atlas géodémographique commenté du Monde Le site vous propose des informations sur la démographie ainsi que sur la géographie et l’histoire des populations. www.population-demographie.org/accueil.htm
Intercartes 5e
CRDP de l’Académie de Nice
La collection Intercartes, dirigée par Françoise MARTINETTI, a vu le jour en 1994, du besoin de proposer des cartes aux enseignants d’Histoire-Géographie du Collège et du Lycée, illustrant les programmes alors en vigueur.
« Le mûrissement de cette nouvelle publication est à la mesure de la mutation de l’enseignement de l’Histoire-Géographie au collège : il a été nécessaire de repenser la formule éditoriale de la collection, de prendre en compte la nouvelle version du LPC (Livret Personnel de Compétences) paru en Août 2010 pour l’année 2010/2011. Le retour sur la mise en oeuvre du nouveau programme a également été important pour la rédaction de ce nouveau numéro, d’où le décalage de la publication du prochain Intercartes 5e. Une équipe d’auteurs renouvelée, une prise en compte des nouveaux textes, des propositions pédagogiques en abondance : attendez-vous donc à de profonds changements avec Intercartes 5e « 
Intercartes.NET est le site web des produits de la collection d’ouvrages Intercartes éditée par le CRDP de l’Académie de Nice.
Il est destiné à proposer aux utilisateurs des ressources en ligne autour des ouvrages, utilisables en classe par l’enseignant ou les élèves, ou bien à domicile, en accompagnement éducatif, en aide personnalisée, ou bien par curiosité : http://media-crdp.net/intercartes.net/

Agenda

PHOTOQUAI – 3e Biennale des images du monde
L’exposition présentée sur les quais de la Seine se prolonge dans le jardin du musée du quai Branly, à la tour Eiffel, ainsi que dans une dizaine d’institutions partenaires à Paris dont la Maison de l’Amérique latine, la Maison européenne de la photographie, le Petit Palais ou encore l’Ambassade d’Australie. Du 13/09/11 au 11/11/2011 Direction artistique : Françoise Huguier – Scénographie : Patrick Jouin
« A voir autrement, on voit autre chose » Heinrich Wölfflin, Principes fondamentaux de l’histoire de l’art (1915). Dans la continuité de la première biennale, l’initiative de sa création en revient au musée du quai Branly, PHOTOQUAI 2011, dédiée à la photographie non occidentale, poursuit sa mission d’origine en faisant découvrir des artistes dont l’œuvre est inédite en Europe. Mission fédératrice aussi puisqu’il s’agit de multiplier les croisements de regards en un système d’échange d’un lieu à l’autre. Les deux premières éditions, en 2007 et 2009, ont fait découvrir 116 photographes venus chaque année de plus de trente pays différents. La troisième édition de PHOTOQUAI, dont la direction artistique est confiée à la photographe et cinéaste Françoise Huguier, présente 46 photographes venus de 29 pays. Françoise Huguier s’est entourée de nombreux commissaires dont Olivier Culmann pour l’Inde, Christine Eyéné pour l’Afrique, Christian Caujolle pour Cuba ou encore Mouna Mekouar pour le Maghreb : « Il était important pour moi que la recherche des œuvres se fasse en étroite collaboration avec les commissaires pour donner à voir d’une part des artistes émergents, d’autre part des artistes n’ayant pas l’opportunité d’être diffusés. Bien sûr il y avait la possibilité offerte par internet mais rien ne vaut une recherche plus profonde dans différents pays pour en sonder le subconscient. La rencontre des photographes chez eux, dans leur contexte, permet de dépasser notre confort intellectuel d’Occidental qui nous empêche trop souvent d’aller regarder ailleurs. Cette curiosité active nous force à comprendre l’inspiration et les conditions de réalisation de l’œuvre d’un photographe, et comment celui-ci se situe dans les problématiques de son environnement.  » (…) « Malgré la censure, l’autocensure ou le manque de moyens, j’ai été moi-même étonnée en allant à la rencontre des artistes dans différents pays, de voir tant de vitalité, d’inventivité et de profusion photographique. Une des idées fortes de cette 3e biennale était d’insister sur des régions du monde peu prospectées et peu vues : Cuba, Asie du Sud-Est, Afrique de l’Est… » Comme l’ont espéré ses fondateurs, PHOTOQUAI 2011 se fait l’écho de la créativité, non pas de la « sono mondiale », mais de la « photo mondiale ». (www.francoisehuguier.com/)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s