Le dessous des cartes – Le Bhoutan : Bohneur National Brut

Par http://ddc.arte.tv

DIRECT LINK : DP , FSO

Petit royaume perché sur le toit du monde, le Bhoutan a fait de sa position géographique un atout et un rempart à la mondialisation.
Le Dessous des Cartes part à la découverte de ce pays singulier, où l’on essaye de vivre au rythme du bonheur national brut.

Lectures

Bhoutan, forteresse bouddhique de l’Himalaya
Françoise Pommaret avec Lionel Fournier pour les Photographies Olizane
Situé dans l’Himalaya oriental, entouré de voisins puissants (l’Inde et la Chine), le Bhoutan est pour beaucoup le Shangri-la, ce pays mythique caché dans les montagnes. Peu peuplé – moins d’un million d’habitants -, grand comme la Suisse, le Bhoutan possède un charme indéniable, magique diront les amoureux de ce pays. Loin de l’agitation touristique (le gouvernement pratique une politique très restrictive en matière de tourisme afin de protéger les valeurs traditionnelles locales), les Bhoutanais sont à juste titre fiers de ne jamais avoir été colonisés. Agriculteurs pour la plupart, ils pratiquent le bouddhisme tibétain, religion d’Etat qui joue un rôle important dans leur vie quotidienne. Ce guide, écrit par une ethno-historienne française, chercheur au CNRS à Paris et résidant régulièrement dans le royaume, constitue une introduction passionnante à la culture bhoutanaise et sera le compagnon indispensable du voyageur sur place.
Le Bhoutan, au plus secret de l’Himalaya
Françoise Pommaret Gallimard – Collection : Découvertes Gallimard
Longtemps ignoré par le reste du monde, le Bhoutan, caché dans les replis de l’Himalaya, était un mystère. Le « Pays du Dragon » faisait fantasmer les explorateurs, mais très rares sont ceux qui le visitèrent avant le milieu du XXe siècle. Véritable miracle de la géopolitique, il parvint toujours à garder son indépendance grâce, entre autres, à une position géographique remarquable et à des dirigeants avisés. Petit Poucet à peine grand comme la Suisse, il vit aujourd’hui entre deux géants planétaires, l’Inde et la Chine. Depuis quelques années, ce royaume, bastion du bouddhisme, s’est investi dans une politique de développement originale fondée sur l’équilibre entre valeurs spirituelles et prospérité matérielle. À la lumière de documents historiques et contemporains inédits, Françoise Pommaret nous invite à comprendre l’évolution surprenante d’un peuple fier, passé de la théocratie à la monarchie et dont l’un des défis, aujourd’hui, est d’atteindre le « bonheur national brut ».
Bhoutan, royaume hors du temps
Robert Dompnier Philippe Piquier – Collection : Picquier poche
Presque totalement ignoré il y a une vingtaine d’années, le Bhoutan sort peu à peu de l’ombre. Les quelques centaines de touristes de passage en rapportent régulièrement les images d’un pays coloré ayant su préserver un environnement culturel et naturel de toute beauté. Grand comme la Suisse, ce royaume himalayen discret demeure unique à bien des égards dans le monde d’aujourd’hui. Robert Dompnier, qui en est familier, rapporte ici le témoignage de ses nombreux voyages : une quarantaine de circuits jusque dans les coins les plus retirés du pays… Au-delà des paysages étagés entre jungles et glaciers ou de l’architecture typique des dzong, l’auteur tente d’approcher les habitants eux-mêmes, bergers, paysans, ministres ou membres de la famille royale, et de saisir leur personnalité. Surprenante, celle-ci mêle parfois au quotidien croyances religieuses et plaisirs de ce monde, ferveur spirituelle et paillardise extrême. D’histoires en anecdotes, ce récit nous entraîne sur les chemins escarpés du Bhoutan où, à l’ombre des monastères-forteresses, le XXIe siècle a une saveur bien différente de la nôtre.
Bhoutan, voyage au pays de Bouddha
Michaël Pitiot Presses de la Renaissance
Envoyé par le ministère de l’Intérieur au cœur de l’Himalaya, dans le minuscule royaume bouddhiste du Bhoutan, l’auteur est chargé d’évaluer le risque migratoire d’une équipe d’artisans censée venir travailler en France. Flanqué d’un chauffeur bourru et d’un interprète taciturne, il mène une enquête impossible, tant il paraît évident qu’il faudrait être fou pour fuir ce royaume de sagesse qui aurait pu inspirer les Horizons perdus à James Hilton. À peine sorti du Moyen-Âge le Bhoutan ne connaît ni criminalité ni guerre. Le Bonheur National Brut y remplace le Produit National Brut et chaque geste y est empreint du bouddhisme tantrique, bien éloigné de l’imagerie béate souvent véhiculée chez nous. Délaissant peu à peu ses repères d’Occidental, l’auteur s’enfonce dans un univers de prophéties et de traditions qui lui font entrevoir l’âme du pays. Le déplacement professionnel se transforme alors en une quête personnelle… Michaël Pitiot nous offre une vision du Bhoutan sans cliché, son regard mutin mais authentique nous plonge dans l’univers d’un peuple secret qu’il nous apprend à connaître et à aimer. Michaël Pitiot collabore à différents journaux, dont Grand reportage et Le Figaro. Il est l’auteur de « De Saigon à Saint-Malo », « Pour les yeux d’une jonque » et « Sillages d’Afrique ».

Agenda

Eau, rivières et peuples
Bassin de la Villette – Paris Du 26 septembre au 29 octobre 2011
Après Barcelone, Mexico, Oslo… l’exposition photographique qui rend hommage à ceux qui défendent les rivières et leurs populations s’installe au bassin de la Villette, sur le quai de Loire, à Paris du lundi 26 septembre jusqu’au 29 octobre 2011 « Eau, rivières et peuples » rend hommage à ceux qui, à travers le monde, protègent et défendent leurs fleuves et rivières. Au gré de photographies émouvantes et de témoignages saisissants, chacun pourra apprivoiser les problématiques liées à l’eau à travers les continents : lutte contre la privatisation de l’eau, accès universel à l’eau potable, vulnérabilité de l’écosystème, impact écologique et catastrophes naturelles… Cette exposition itinérante, d’origine espagnole, entame une tournée française en amont du Forum Mondial de l’Eau, qui se tiendra à Marseille en 2012 : http://www.worldwaterforum6.org/en/home/ Pedro Arrojo, directeur scientifique de l’exposition, précise vouloir « faire bouger les consciences et les cœurs » sur ce problème mondial. À Paris, l’exposition accueille un volet spécifique consacré au service municipal de l’eau, géré par Eau de Paris : www.eaudeparis.fr/ L’étape francilienne est co-produite par la ville de Paris et le Conseil général du Val-de-Marne, en association avec France Libertés : www.france-libertes.org
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s