Bilan des exportations d’armes (FRANCE)

Par Marion Boucharlat
pour http://owni.fr

“La crise n’entame pas la dynamique générale” affirmait mercredi le général Philippe Pontiès, porte-parole adjoint du ministère de la Défense, lors de la présentation du rapport sur les exportations d’armement en 2010. “Avec 5,12 milliards d’euros de prises de commandes en 2010, la France se maintient au quatrième rang des exportateurs mondiaux d’armement” se félicite Gérard Longuet, ministre de la Défense, dans un communiqué. Les prises de commande en 2010 sont pourtant en net recul par rapport à l’année précédente, faisant de 2010 la plus mauvaise année depuis 2006.

{« dataSourceUrl »: »//docs.google.com/spreadsheet/tq?key=0AmJXA-o9JHeddExXczdHaWc0c2pmUXphYUZqaW14U3c&transpose=0&headers=1&range=A1%3AB6&gid=0&pub=1″, »options »:{« vAxes »:[{« title »: »Millions d’euros », »minValue »:0, »maxValue »:null}], »series »:{« 0 »:{« color »: »#666666″}}, »reverseCategories »:false, »title »: »Prises de commande », »backgroundColor »: »#FFFFFF », »legend »: »right », »logScale »:false, »hasLabelsColumn »:true, »hAxis »:{« maxAlternations »:1}, »reverseAxis »:false, »isStacked »:false, »width »:600, »height »:371}, »state »:{}, »chartType »: »ColumnChart », »chartName »: »Chart 1″}

En 2009, elles plafonnaient à 8,1 milliards d’euros. Comme le montre notre visualisation, plusieurs importantes commandes ont été enregistrées en 2010, notamment avec l’Inde, la Malaisie, l’Arabie Saoudite et le Kazakhstan. Ils se concentrent dans les domaines aérien et supra-aérien, maritime, balistique, d’interception et brouillage des communications. (Cliquez sur l’image pour voir afficher l’ensemble des pays et des commandes).

Légende : les points beige correspondent aux commandes entre 1 et 50 millions, les points rouge aux commandes supérieures

Sur le globe, la région du Proche et Moyen-Orient réunit la majorité des commandes, pour un montant de 1,2 milliards en 2010, loin devant l’Asie du Sud (802 millions) et l’Union européenne (541 millions).

{« dataSourceUrl »: »//docs.google.com/spreadsheet/tq?key=0AmJXA-o9JHeddFU0MUlKOXNvY3VBX1ZZUGhPVUJrZGc&transpose=0&headers=0&range=A1%3AB13&gid=0&pub=1″, »options »:{« title »: »Commandes prises en 2010″, »height »:371, »backgroundColor »: »#FFFFFF », »legend »: »right », »colors »:[« #000000″, »#444444″, »#666666″, »#999999″, »#cccccc », »#f4cccc », »#fce5cd », »#fff2cc », »#d9ead3″, »#d0e0e3″, »#d9d2e9″, »#ead1dc », »#f3f3f3″, »#6633CC », »#E67300″, »#8B0707″, »#651067″, »#329262″, »#5574A6″, »#3B3EAC », »#B77322″, »#16D620″, »#B91383″, »#F4359E », »#9C5935″, »#A9C413″, »#2A778D », »#668D1C », »#BEA413″, »#0C5922″, »#743411″], »width »:600, »is3D »:false, »hAxis »:{« maxAlternations »:1}, »hasLabelsColumn »:true}, »state »:{}, »chartType »: »PieChart », »chartName »: »Chart 1″}

Un Moyen-Orient en pleine ébullition révolutionnaire depuis le début de l’année 2011. Le général Pontiès du ministère de la Défense et Bernard Valéro, porte-parole du Quai d’Orsay, ont assuré que les autorisations d’exportation pour les pays où la répression faisait rage, Syrie et Yémen en tête, étaient gelées, sans toutefois être en mesure de le confirmer pour Bahreïn.
Depuis 2006, la France a livré du matériel militaire pour une valeur de plus de 6,2 milliards d’euros aux pays de la région, principalement à l’Arabie Saoudite et aux Emirats arabes unis. En 2010, le montant des livraisons (en gris clair sur le graphique ci-dessous) s’élevait à 1,6 milliards d’euros.

{« dataSourceUrl »: »//docs.google.com/spreadsheet/tq?key=0AmJXA-o9JHeddFFISzJEVDZ3YnA2Mm5uQV9XMUdRZVE&transpose=0&headers=1&range=A1%3AC12&gid=0&pub=1″, »options »:{« reverseCategories »:false, »series »:{« 1 »:{« color »: »#999999″}, »0″:{« color »: »#444444″}}, »backgroundColor »: »#FFFFFF », »width »:600, »logScale »:false, »hAxis »:{« maxAlternations »:1}, »hasLabelsColumn »:true, »vAxes »:[{« title »: »Million d’euros », »minValue »:null, »maxValue »:null}], »title »: »Livraisons au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (2006-2010) », »height »:371, »legend »: »right », »reverseAxis »:false, »isStacked »:false}, »state »:{}, »chartType »: »ColumnChart », »chartName »: »Chart 1″}

Plusieurs indices permettent de mesurer les exportations de matériel militaire. Seules les prises de commande font l’objet d’un traitement détaillé dans le rapport du ministère. La catégorie de l’armement exporté est donnée, sans préciser ni le nombre de contrats, ni le matériel précis concerné.


Visualisation réalisée par Marion Boucharlat. Vous pouvez télécharger le poster en haute définition.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s