LA MONDIALISATION DES MALADIES


LA MONDIALISATION DES MALADIES

Direct Link : DF , MF , BF

En modifiant de nombreux paramètres dans l’économie, l’urbanisation, les transports et l’alimentation, la mondialisation affecte également la santé. Au début du XXIe siècle, de nouvelles problématiques sanitaires se répandent dans le monde, brouillant les frontières que l’on croyait nettes entre pays riches et pays en développement.

Lectures

Santé internationale – Les enjeux de santé au Sud
Sous la direction de Dominique Kerouedan Presses de Sciences Po
La santé est désormais un sujet éminemment politique, abordé au plus haut niveau des instances nationales, européennes et internationales, publiques, parlementaires et privées.
Qu’ils œuvrent à l’échelle mondiale dans le domaine de la politique économique, du droit, de la sécurité, du développement, de l’environnement, ou du secteur privé industriel et commercial, les dirigeants de demain seront confrontés à des défis majeurs en lien avec la santé.
Sensibiliser tous ces acteurs, partager les connaissances dont ils auront besoin pour travailler de manière légitime et crédible avec les professionnels de santé sur le terrain, quels que soient leurs métiers, tel est l’objectif de ce premier opus de « Santé internationale ».
« Santé internationale » dresse un panorama des enjeux de santé au Sud en quatre volets :
– les considérables enjeux contemporains de la santé dans les pays en développement ;
– l’évolution historique des systèmes de santé tels qu’ils se sont construits ces trente dernières années, en Afrique notamment ;
– l’état des connaissances sur l’efficacité des politiques, des stratégies et des instruments de financement de l’aide au développement ;
– les contributions de la recherche en sciences sociales au service de décisions solidement fondées, adaptées et pertinentes.
Son ambition est de devenir à la fois :
– un support pédagogique aux enseignements de la santé mondiale dans les universités ;
– un outil de connaissance sur les grands enjeux auxquels les pays en développement sont confrontés, utile aux milieux universitaires autant que professionnels, administratifs et politiques.
Pourront s’en emparer les étudiants comme les enseignants des IEP, des grandes écoles, des universités de sciences humaines et sociales, des écoles de management, tout autant que des écoles de médecine et des écoles de santé publique.
Dominique Kerouedan est docteur en médecine, en épidémiologie et santé publique, licenciée en droit. Elle travaille dans les domaines de l’aide au développement sanitaire des pays du Sud et de l’évaluation des politiques et des stratégies de santé mondiale. Elle est maître de conférences et coordonne les enseignements de la mineure « Global Health » à la Paris School of International Affairs de Sciences Po.
CARTO N°8
Areion
« Carto n°8 » est consacré à Séoul, avec un sujet sur la géo-économie des médicaments.
Décrite comme une petite localité paysanne au début du XXe siècle, Séoul est aujourd’hui la métropole émergente d’Asie par excellence, symbole de la mondialisation dans laquelle s’est inscrit le développement sud-coréen. S’il s’agit d’expliquer la géographie sociale, économique et humaine d’une mégapole, parler de Séoul oblige également à réfléchir sur le développement urbain des villes.
Quel rôle jouent-elles dans le monde ?
Ont-elles dépassé les États et deviennent-elles des actrices à part entière des relations internationales ?
Dans le cas de Séoul, il ne faut pas oublier la proche DMZ, zone démilitarisée qui sépare depuis 1953 les deux Corée et depuis laquelle deux systèmes, l’un démocratique, l’autre dictatorial, s’observent tout en s’ignorant.
Cet avenir encore incertain qui domine la péninsule coréenne, plus d’un demi-siècle après la fin de la guerre froide, se retrouve dans plusieurs sujets d’actualité traités dans ce numéro de Carto, dossier mené par Valérie Gelézeau.
Et aussi au sommaire :
l’actualité vue par les cartes dont la rubrique « Enjeux internationaux » propose une carte détachable avec pour thème « Médicaments : entre santé et trafics » ; « L’œil du cartographe » proposé par Cécile Marin ; la rubrique « Histoire », dans laquelle notamment Jean-Yves Sarazin nous invite à un « Retour sur les crues de la Seine à Paris, entre inquiétudes et vrais risques ».
Éléments pour une éthique de la vulnérabilité – Les hommes, les animaux, la nature
Corine Pelluchon Cerf – Collection : humanités
Si nous ne voulons pas que l’écologie se réduise à des déclarations d’intention, des changements dans nos styles de vie sont nécessaires.
La question est de savoir quelle éthique et quelles transformations de la démocratie peuvent rendre possible la prise en compte de l’écologie dans notre vie.
Reliant des champs de l’éthique appliquée, qui d’ordinaire sont étudiés séparément – la culture et l’agriculture, le rapport aux animaux, l’organisation du travail et l’intégration des personnes en situation de handicap –, cette enquête élabore un concept rigoureux de responsabilité susceptible de promouvoir une autre manière de penser le sujet et une autre organisation politique.
Loin de fonder la politique sur l’écologie, il s’agit de montrer que celle-ci ne peut être prise au sérieux qu’au sein d’un humanisme rénové.
Cet ouvrage fait suite à « L’autonomie brisée. Bioéthique et philosophie » édité chez PUF, en 2009.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s