La carte du Parti de la presse et de l’argent (PPA)

Source : http://www.lesnouveauxchiensdegarde.com

Ces dernières années, les trois principaux quotidiens « nationaux » ont bouleversé leur actionnariat : Le Figaro racheté par
Dassault, Libération renfloué par Édouard de Rothschild et Le Monde recapitalisé d’abord par Lagardère, puis par la troïka
Pierre Bergé-Xavier Niel-Mathieu Pigasse (« BNP »). Une situation inédite depuis 1944. Peu après la Libération, le résistant
Francisque Gay, responsable de la presse au Secrétariat général de l’information du Gouvernement provisoire, expliquait
: « Il est un point sur lequel, dans la clandestinité, nous étions tous d’accord. C’est qu’on ne devait pas revoir une presse soumise à la domination de l’argent. »

C’était le 7 mars 1945. À cette date, Laurent Joffrin n’était pas né. Heureusement ! Car soixante ans plus tard, le directeur de la rédaction du Nouvel Observateur haussait les épaules sur France Culture : « On n’y peut pas grand chose sur le plan des
structures économiques. […] Il est logique que le propriétaire fixe une orientation. »

Cliquer sur la carte pour voir l’original

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s