IKEA, bien pire qu’un marchand de meubles

Source : https://www.sauvonslaforet.org
07/2012
English :  IKEA, even worse than a furniture dealer

IKEA promet la qualité à bas prix. Le bois des 100 millions de meubles que l’entreprise vend chaque année à travers le monde proviendrait de forêts gérées de manière responsable. Les faits prouvent pourtant le contraire dans la taïga russe. Demandons à IKEA de cesser immédiatement les coupes rases dans les forêts boréales de Carélie
Pour 99 euros, IKEA propose la table JOKKMOKK et ses quatre chaises en « pin massif, un matériau naturel qui embellit avec l’âge ». Pour assumer une vente annuelle mondiale de 100 millions de meubles, l’entreprise suédoise a des besoins gigantesques en bois : 12 millions de mètres cubes par an ! La nature en paie le prix.

Prix bas pour les meubles, coûts élevés pour la nature

 

Une grande partie des bois utilisés dans les meubles d’IKEA proviennent de l’extrême nord de la Russie, comme le révèlent leurs très fines cernes. Dans le froid climat subarctique, les arbres poussent très lentement. La filiale d’IKEA Swedwood possède un bail en République de Carélie (Russie) sur 300.000 hectares de forêts naturelles, dont certaines zones encore vierges.

Des arbres plusieurs fois centenaires abattus en quelques secondes : à la cadence de 800 arbres par jour, les abatteuses coupent, ébranchent et empilent les troncs d’arbres avant leurs transport vers l’usine de meubles. Du haut de leurs pneus gigantesques, les machines sillonnent les marais. Ils leurs faudra des décennies pour s’en remettre. Jour après jour, IKEA détruit de nouvelles forêts primaires et leurs riches écosystèmes. Les coupes rases ne cessent de s’étendre.

Coupes à blanc certifiées par le FSC

 

IKEA considère la destruction de la forêt boréale comme manifestement responsable, puisque cette zone de Carélie a reçu l’ « écolabel » FSC (Forest Stewardship Council). Les organisations écologistes condamnent depuis longtemps la tromperie de la certification par la société FSC International.

Soutenons les revendications des associations Protect the Forest et Spok. IKEA doit cesser immédiatement la destruction des forêts naturelles. 


Début de l’action: 2 juil. 2012

Contexte

IKEA considère la destruction de la taïga (ou forêt boréale) comme manifestement responsable. L’entreprise se base sur le label que lui a délivré le Forest Stewardship Council (FSC) pour cette concession forestière en Carélie. « Nous préservons 16 à 17% des forêts à haute valeur de conservation, ce qui est bien supérieur aux critères du FSC » explique Mme Josefin Thorell, porte parole d’IKEA, aux organisations de protection de l’environnement. Ces dernières critiquent depuis longtemps le label FSC. Ses normes, déjà très laxistes, ne sont pas respectées dans la pratique. Le site FSC-Watch informe depuis plusieurs années sur les centaines de cas de certifications douteuses du FSC. Les forêts vierges de Scandinavie et des tropiques sont détruites avec la caution du label FSC.

Le bois n’est pas le seul sujet problématique avec IKEA : l’entreprise consomme 40.000 tonnes d’huile de palme par an, principalement pour ses bougies mais aussi pour d’autres articles tels ses pâtisseries. L’industrie détruit les forêts tropicales pour les convertir en plantations de palmiers à huile. Mais là aussi, au lieu d’agir à la base du problème en proscrivant ou en cherchant des alternatives à l’huile de palme, IKEA préfère attendre son label d’éco-blanchiment décerné par la RSPO (Roundtable Sustainable Palm Oil / Table ronde pour une huile de palme durable).

Informations supplémentaires

 

• Protect the Forest : Russian forest ecologist confirms criticism
• Mongabay : IKEA logging old-growth forest for low-price furniture in Russia
• FSC-Watch : IKEA supplier Swedwood in Karelia: TV documentary exposes impacts of FSC certified clear-cuts in HCV forests
• Reportage TV (7min57) de la ARD : Ikea-Möbel: Holz aus Urwäldern (sous-titres en anglais)

Mises à jour

5 juil. 2012

 

FSC n’est pas un « écolabel »

 

Communiqué de presse relatif à la « lettre ouverte du FSC Allemagne à Sauvons la forêt » *

 

Dans une lettre ouverte adressée à Sauvons la forêt (Rettet den Regenwald e.V.), l’association FSC-Deutschland a fait une déclaration étonnante par la voix de son directeur M. Uwe Sayer : « Votre affirmation selon laquelle le FSC est un écolabel est fausse et sans fondement. »
Pourtant, une simple recherche sur internet avec les termes « FSC » et « écolabel » offre quelques 450.000 résultats de pages web (source: google.fr) contenant les deux termes. Médias, organisations de protection de l’environnement ou marchands de meubles présentent depuis plusieurs années le FSC comme un « écolabel ». Le FSC proteste-t’il aussi auprès de ces institutions, comme il le fait présentement auprès de notre association, contre la diffusion de cette « fausse » information le concernant ?

Ou bien le FSC est-il dérangé par la pétition de Sauvons la forêt « IKEA, bien pire qu’un marchand de meubles » dans laquelle le géant du meuble suédois est critiqué pour ses coupes à blanc industrielles dans les forêts primaires de Russie ? Ces déforestations sont certifiées « durables » par le « label » du FSC. Plus de 62.000 personnes ont déjà signé la pétition à ce jour.

Les critiques portant sur l’attribution du label FSC à des exploitations forestières industrielles dans les forêts boréales du nord de l’Europe n’ont absolument rien de nouveau. D’autres organisations telles Greenpeace et la Société suédoise pour la conservation de la nature (SSNC) dénoncent ces certifications depuis plusieurs années. La SSNC s’est d’ailleurs retirée d’un FSC qui certifie les coupes rases. Les organisations écologistes FERN et Robin Wood ont aussi quitté le FSC International.

L’organisme qui gère et délivre le label du FSC à travers le monde n’est pas une organisation à but non-lucratif mais une société à responsabilité limitée basée à Bonn en Allemagne : FSC International Center GmbH. Grâce à la « Marque FSC », de nombreuses entreprises communiquent sur la performance environnementale de leur papier et de leur bois. La certification suggère au client qu’un produit provient d’une « gestion responsable des forêts » et non de la destruction des forêts pluviales.

Le caractère trompeur de la certification par le FSC apparait une nouvelle fois dans le cas des coupes rases effectuées dans les forêts primaires russes. Le label FSC n’a rien d’écologique. Nous sommes tout à fait d’accord avec le FSC Allemagne sur ce point.

Hambourg, le 5 juillet 2012
 * titre original en langue allemande « Offenen Brief des FSC Deutschland an Rettet den Regenwald »

——————————————————————————————————————————————————————————–
LIENS
Lettres ouvertes et pétition
• Réponse de Sauvons la forêt à la lettre ouverte du FSC (allemand)  Ihr “offener Brief an Rettet den Regenwald” vom 3. Juli 2012
• Lettre ouverte du FSC à Rettet den Regenwald e.V. (allemand) Offener Brief des FSC zu Kampagne von RdR vom 30.06.2012
• Pétition de Sauvons la forêt  IKEA, bien pire qu’un marchand de meubles
Critiques sur les attributions du label FSC
• Site d’informations général (anglais) FSC-Watch
• Greenpeace 2008  Out of Control – High Conservation Value Forest Logging under FSC Controlled Wood in Finland
• SSNC 2011: Under the Cover of the Swedish Forestry Model
• SSNC 2011: Cutting the Edge: The Loss of Natural Forests in Sweden
• SSNC 2010: SSNC resigns from forest certification in Sweden

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s